À travers une série d’installations étonnantes, l’artiste français Rero réinvente l’espace de la galerie Backslash et lui confère un air de rue, à l’image de ses interventions dans le paysage urbain. Tas de livres abîmés et abandonnés par terre, mur partiellement détruit ou encore panneau publicitaire dont l’ombre se reflète sur le sol…

Les insolences de l’artiste viennent se confronter à des toiles qui jouent sur le thème de la négation de l’image.

A mi-chemin entre street-art et art conceptuel, Rero a tout d’abord débuté dans la rue, à la recherche de lieux laissés à l’abandon où il pouvait poser son empreinte. L’extérieur a ensuite fait place au monde de l’intérieur et les toiles aux multiples matières, les résines ou encore les gaufrages sont venus enrichir son mode d’expression.Artiste pluridisciplinaire, Rero interroge les codes de la propriété intellectuelle, de l’image ou du langage informatique et les dénonce en les barrant d’un épais trait noir. Comme l’expliquait Jean-Michel Basquiat, « je raye les mots pour qu’on les voie davantage. Le fait qu’ils soient rayés donne envie de les lire ».

Négation, autocensure et détournement sont les maîtres-mots du travail de Rero.

A travers des formules barrées telles que Trade my mark, Error 404 ou This image is free copyright, l’artiste cherche à brouiller l’esprit du spectateur dont les pistes d’interprétations deviennent alors multiples. Chacun d’entre nous voit dans la négation de ces mots un double sens qui peut également devenir parfait contre-sens.

Vernissage le samedi 12 février 2011 de 12h à 21h
BACKSLASH Gallery
29 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris

Comments are closed.

Home Contact Vitostreet Contact About Gallery Tags Blogs Forum Wallpapers Links