Nichée au cœur des polders sur la rive ouest de l’Escaut, Doel (Belgique) a progressivement disparu sous la pression expansionniste du port d’Anvers, l’un des plus grands d’Europe.
Dans les années 1970, le village comptait 1 300 habitants, ils ne sont plus qu’une vingtaine aujourd’hui..
Les rues sont vides, les maisons délabrées, taguées. Tous les commerces ont fermé leurs portes. À l’exception, notable, d’une petite boutique d’électroménager tenue par une veille dame de 90 ans, qui répond au doux nom de Marcella (fermée depuis la parution de cet article).
À Doel, il n’y a plus d’école, plus de kermesses… Un seul arrêt pour l’unique bus qui y passe encore subsiste. Une odeur de bois pourri flotte sur le village mort. ( la suite de cet article paru dans le quotidien belge “Le Soir” le 30/09/2009).


Photos by Vitostreet (04/2010)

3 Responses to “Doel, village fantôme”
  1. eko@ekosystem.org says:

    C’est bien d’avoir posté quelques photos d’intérieur, des plans large et pas que les grafs.

  2. vinz FatCap says:

    Yeah mortel les photos!!

    Un autre article de Jiem sur ce village : http://www.fatcap.org/article/village-doel.html

  3. Some cool stuff says:

    un autre reportage, plus axé sur le ressenti perso, est proposé sur http://some-cool-stuff.blogspot.com/2011/06/doel-un-portrait.html

Home Contact Vitostreet Contact About Gallery Tags Blogs Forum Wallpapers Links