Archive for May, 2011

Après sa première exposition muséale au Musée des Avelines de Saint-Cloud, Jef Aérosol réalisera à partir du 11 juin à Paris l’un des plus grands pochoirs jamais réalisés au monde.

Né en 1957, Jean-François Perroy – plus connu sous le pseudonyme Jef Aérosol – est un artiste pochoiriste français issu de la première vague de street art des années 80. Chef de fil de cet art éphémère qu’est le pochoir, il a peint sur les murs de nombreuses villes en France comme à l’étranger : Paris, Lille, Lyon, Nantes, île de Ré, Orléans, Tours, Londres, Lisbonne, Venise, Rome, Amsterdam, Chicago, New York, Bruxelles, Zurich, Pékin, Tokyo, Palerme, Dublin, Belfast, Ljubljana, et bien d’autres encore. Il a même collé son désormais légendaire Sitting kid. sur la Grande Muraille de Chine.

Maquette du projet

Le 11 juin, Place Stravinski, il se lancera dans la réalisation d’un immense pochoir une surface de 350 m². Cet événement, mis en œuvre par la galerie Vertikall, est né d’une rencontre entre l’artiste et le maire du IVème arrondissement. Depuis 2005, le graffeur a déjà participé à plusieurs événements organisés avec la mairie comme « Section urbaine », « Aux Arts Citoyens » ou « Dites 33 » à l’espace d’animation des Blancs Manteaux. Intitulée « CHUUUTTT !!! », la fresque monumentale de Jef Aérosol, marquera le lancement officiel de la manifestation municipale « MURS4MURS ».

Le public est invité à suivre l’évolution de la création de l’artiste, qui sera inaugurée officiellement le samedi 18 juin à 10h30.

source : Art Media Agency

 

 

Comments 1 Comment »

Ludo aka Nature Revenge – GreenBerry – Video by laurie grosset

Hopare – Video by Ambroise Prince

Documentaires vidéo – Act.1# – BelleGraffitiVille – PGC VIDEO

Documentaires vidéo – Act.2# – Innovations et dispositifs graffiti dans le nord-est parisien – PGC VIDEO

KIDULT Interview par Steve Project. [Canal Street]

Comments No Comments »

Le 6 juin 2011, Invader revient sur le devant de la scène avec une exposition d’envergure intitulée « 1000 ».
Pourquoi 1000 ? Parce que le 6 juin, le millième space invader parisien sera posé, à la Générale. Un événement
qui se fête !

L’exposition permettra de revenir sur les invasions urbaines d’Invader, figure incontournable du mouvement “street art”, mais aussi de présenter les autres facettes de son oeuvre: Rubikcubisme, Speed Ball machine,
photographies, installations et stickers …

 

Imaginez…
Vous entrez dans la Générale, un espace de 500m2 et de 9 mètres de hauteur caractéristique de l’architecture industrielle du début du siècle. On est loin du “ white cube ”.
Il y a des couleurs partout, un Rubik’s cube géant dans lequel on peut pénétrer, de la musique, du bruit, des photos, des lumières, des stickers, ça sent la gaufre, d’ailleurs elle est en forme de space invader ! Des distributeurs de balles rebondissantes, de stickers et de cartes de Paris ponctuent l’espace.

L’art est un jeu
L’art est vivant
L’art est libre

Invader met rigoureusement en scène son univers et vous offre de l’expérimenter.

L’entrée dans l’espace d’exposition se fait via un container. Le sol craque sous les pas, il est recouvert de petits carreaux de mosaïque. Il fait sombre et la seule source de lumière provient d’une boule à facettes trafiquée qui renvoie des petits space invaders du sol au plafond.

Après ce passage obligé dans les entrailles d’Invader, la lumière réapparaît nous faisant découvrir une profusion de couleurs et de formes. Vous êtes dans l’espace consacré au sticker. Un scooter et d’autres objets du quotidien sont entièrement recouverts d’autocollants. Des distributeurs automatiques nous proposent des “surprises” dans une odeur de gaufre et une ambiance sonore sortie d’un juke-box.

À cette sélection musicale, s’ajoute le bruit mat des balles rebondissantes s’écrasant sur les parois de la Speed Ball Machine. Le Rubik’s cube géant domine l’espace. La visite se poursuit à l’intérieur où l’on peut découvrir les oeuvres rubikcubistes d’Invader. Des pochettes de disques pixélisées côtoient les héros de nos
cauchemars qui regardent d’un oeil noir le Déjeuner sur l’herbe.

À sa sortie, perchées sur la mezzanine, un millier de photos saturent les murs. Du sol au plafond, selon une typologie rigoureuse, les couleurs et motifs des mille space invaders de la capitale nous permettent d’appréhender l’oeuvre parisienne d’Invader de façon exhaustive.

 

 

Le millième est posé sur la façade de la Générale. L’avez-vous vu ? Vous êtes d’ailleurs invités à poursuivre la visite dans les rues de Paris à la découverte des 999 autres space invaders, la 20e carte d’invasion en main. Enter the game …

 

1000 – l’exposition Space invader / 7 juin – 2 juillet 2011

LA GÉNÉRALE :
14 avenue Parmentier 75011 Paris
Métro : Voltaire ligne 9
Horaires d’ouverture :
du Lundi au Dimanche , 12h-20h30

Comments 4 Comments »

Premier ouvrage de la collection Art & Société, L’ART SE RUE ouvre ses pages à 12 figures émergentes de la scène street art parisienne. Chaque personnalité est présentée individuellement, donnant lieu à une série de portraits où l’image tient une place essentielle.
Accompagnés d’une brève biographie retraçant le parcours artistique de chacun, les travaux récents des artistes sont exposés au fil des pages à la manière d’un “mur” sur lequel ces derniers sont invités à exposer leurs œuvres.
Une iconographie riche et variée parcourt ainsi l’ouvrage, mêlant croquis et travaux intermédiaires, photos de rue, photos d’ambiance et dessins originaux, dans le but de faire découvrir aux lecteurs une pratique artistique profondément contemporaine, incontestablement captivante mais également source de controverses.

L’auteur : Karen Brunel-Lafargue, chercheuse rattachée au Centre de Recherches Images, Culture et Cognitions de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste en Esthétique, art et culture et en Design graphique.

Les artistes : Titi from Paris, Rero, Ludo, Ella & Pitr, JanaundJS, Sixo, Thom Thom, YZ et le collectif WAYLA (Sohei, Wouane, Skripte, ATM).

Éditeur : Caroline Perreau

Site Internet : www.hartpon-editions.com

La soirée de lancement : Jeudi 26 Mai 2011 – De 19h30 à 21h30 @ La Bellevilloise /19-21 Rue Boyer 75020 Paris
Entrée libre

Le programme : Dès 19h30 : Performances sur la scène de “la halle aux oliviers” / Vente et Dédicace de l’ouvrage L’Art Se Rue par les artistes
21h : Débat sur le thème “Le Street Art contemporain : définitions et enjeux”

Comments No Comments »

La galerie Mathgoth présente la première exposition de Thomas Louis Jacques Schmitt. Thom Thom, né en 1973 à Tarbes (65), découpe des affiches publicitaires depuis l’année 2000. Influences conscientes et revendiquées : Villeglé et l’esthétique lettristesituationniste, Mimmo Rotella ou encore Raymond Hains.

Thom Thom coupe, sculpte, détourne, dissèque, cisèle, cisaille, taille, incise, tranche, écorche toujours le même sujet : l’affiche publicitaire ou plutôt les affiches publicitaires, les 4 par 3 qui se superposent en panneaux géants. En panneaux aussi gênants pour lui qui se révolte face à ce qu’il perçoit comme une agression publicitaire. Dans la rue, à Paris, Thom Thom commence à intervenir dans le quartier Oberkampf à l’intersection des rues Oberkampf et Saint Maur en mai 2000.

Il y découpe les affiches superposées pour recomposer le sujet. Une couche, deux couches, dix couches : tout dépend de l’affiche supraposée, des couleurs, de l’inspiration, du mouvement.

Les panneaux découpés se marient, coexistent pour former une nouvelle image. Un détournement, un brouillage. Toutes les œuvres de Thom Thom deviennent des patchworks qui jouent sur l’épaisseur, la chair du papier, la profondeur des couleurs et des sujets. Toutes les oeuvres sont encore plus éphémères que celles de
ses congénères du street art, soumises à l’implacable résolution des contrats publicitaires qui collent et recollent l’image du produit vanté.

INFORMATIONS PRATIQUES
Exposition ouverte au public du 23 au 29 mai 2011
Horaires : tous les jours de 14h00 à 20h00
Lieu : Espace « In My Room » – 32, rue Rodier – 75009 Paris
Vernissage en présence de l’artiste : mardi 24 mai à partir de 18h00

Comments No Comments »

Home Contact Vitostreet Contact About Gallery Tags Blogs Forum Wallpapers Links