Archive for February, 2011

Du 18 février au 31 mars 2011, la Galerie Taglialatella présente une exposition qui rend hommage à l’un des artistes Pop Art les plus emblématiques et singulier de la scène newyorkaise des années 1980, Keith Haring (1958-1990).

Le père du « Radiant Baby » a laissé derrière lui une œuvre abondante, un héritage considérable qui est le fruit de dix années de créativité.

La Galerie Taglialatella propose de découvrir une sélection de quelques œuvres emblématiques de son univers pop avec son vocabulaire et ses symboles si particuliers.
Prenez des lignes très graphiques et une bonne dose d’imagination. Ajoutez-y de la couleur, des figures et des formes en perpétuel mouvement et transformation et vous obtenez les créations de Keith Haring, aujourd’hui reconnaissables parmi tant d’autres.

L’artiste, pionnier de ce que l’on a appelé le « graffitisme » a commencé à s’exprimer sur les murs de New York pour finir sur les cimaises des plus grandes galeries et musées américains et internationaux. Sa carrière brève, mais non moins extraordinaire, a fait de lui un des artistes les plus importants de la fin du XXe siècle à l’instar de ses contemporains et comparses, Andy Warhol ou Jean-Michel Basquiat.
Keith Haring a utilisé une extraordinaire diversité de supports et de techniques : peinture, acrylique, encre, toile, métal, papier, bois.


Pour cette exposition, la Galerie Taglialatella a choisi de faire la part belle au support imprimé:  sérigraphies sur toile ou sur papier, lithographies  pour donner, ou plutôt redonner, à ce médium toute sa légitimité et ses lettres de noblesse au même titre que la peinture ou la sculpture.

Des compositions en noir et blanc à celles plus colorées, elles révèlent de prime abord, un aspect humoristique.
Mais derrière la prétendue gaieté des images, ses oeuvres véhiculent surtout un véritable message social et politique : une sorte de manifeste dénonciateur des maux et fléaux de son époque comme le racisme, la drogue, le sexe, le pouvoir, l’argent ou encore le sida qui emporta l’artiste à l’aube de sa 31e année.

L’artiste apparaît somme toute comme un « voyeur » de la société américaine, mais avec une empreinte iconographique et personnelle saisissante.

Galerie Taglialatella
10 rue de Picardie – 75003 -Paris – France

Comments Comments Off on Expo Keith Haring Du 18 février au 31 mars 2011

L’artiste à la signature urbaine emblématique, a pris le parti pour cette nouvelle exposition personnelle d’utiliser essentiellement la technique du collage au ruban adhésif transparent.

Pour cette nouvelle exposition, la New Heart City Gallery est très honorée d’accueillir à partir du 18 février 2011 l’artiste urbain qui s’est rapidement imposé ces dernières années sur la scène parisienne du Street Art, et aujourd’hui, internationalement reconnu : Franck Duval (FKDL)

C’est à partir d’images de scènes de vie des années 50 qu’il réinvente l’histoire. Il supprime le côté lisse des expressions figées, les scènes ennuyeuses de perfection et l’innocence pour entraîner les images dans son époque et sa modernité. Sous son ruban adhésif la matière se révèle, seule la couleur traverse les âges, c’est l’empreinte d’une nouvelle ère.

Les silhouettes féminines, insouciantes de provocation, affirment cette réalité soudaine marquée par le rythme et le mouvement. Seuls les parures des personnages sont rescapées de l’Ancien Temps et portent le visage et les attitudes des actrices et acteurs du cinéma des années 50.

Les scènes de vie normées et figées et les stars de papier glacé ont traversé les époques pour laisser place à un véritable spectacle vivant.

Exposition : Franck Duval « Scènes de vie »
Du 18 février au 31 mars 2011
New heArt citY Gallery
11 rue de Picardie 75003 Paris

Comments Comments Off on FKDL expose du 18 février au 31 mars 2011

Barres d’immeubles, parkings en démolition, usines abandonnées, les paysages urbains et industriels qui entourent Jana & Js ne cessent de les inspirer. Ce couple d’artistes s’appuie sur la ville, sa mutation perpétuelle et ses habitants pour créer des peintures à l’aide de pochoirs minutieusement détaillés.

Jana & Js questionnent la place de l’individu dans les grands ensembles architecturaux et plus largement dans les villes combinant ainsi portraits et vues dʼarchitecture.

Leurs peintures de rue (France, Autriche, Russie, Slovaquie, Roumanie, Espagne) les amènent également à développer une interaction avec l’environnement dans lequel elles s’inscrivent, et avec le public – passant ou spectateur – dans des jeux de miroirs et de mises en abyme visuelles autour du regard sur la ville.

Jana & Js sont de jeunes artistes dont le travail a commencé à prendre forme à la moitié des années 2000 seulement, et qui figurent déjà parmi les plus talentueux de leur génération. Après avoir vécu et travaillé ensemble à Paris, ils sont aujourd’hui entre l’Autriche et la France.

Jeux de Constructions est la seconde exposition que leur consacre la Galerie Itinerrance. Mêlant leur goût pour le travail sur bois, la reconstitution de leurs propres supports et la composition d’images à partir de leurs découpes, cette exposition présentera pour la première fois un large panel de leur travail en volume initié il y a quelques mois.

Jana & Js
Exposition “Jeux de constructions”
du 25 février au 26 mars 2011
Vernissage le vendredi 25 février 2011 à partir de 18h00

20h00 : Dédicace de la première monographie de Jana & Js, “À murs ouverts”
Jana & Js, À murs ouverts de Samantha Longhi
Broché / 72 pages / 15 x 15 cm – Collection Opus Délits – Critères Editions – Prix 9,90 euros

Galerie Itinerrance

7bis, rue René Goscinny
75013 Paris
FRANCE
Tél. 00 33 (0)1 53 79 16 62
Horaires d’ouverture :
Du mercredi au samedi de 14h à 19h

Évènements autour de l’exposition :
Le samedi 26 février, seconde dédicace à 15h00 chez Libralire, rue Saint-Maur, Paris 11e + inauguration du M.U.R. rue Oberkampf à 18h00

Et très bientôt les détails d’un mur peint monumental (20 mètres de haut) en cours de réalisation quelque part dans le 13ème arrondissement…

Comments Comments Off on Exposition Jana & Js [Jeux de constructions] du 25.02 au 26.03.2011

L’œuvre de Seize se justifie simplement par sa beauté. Elle est abstraite, ambiguë et multiforme. Ce n’est pas politique, impudique, ou prétentieux.
Il y a juste ce foisonnement de couleurs, des couloirs complexes et interminables, des labyrinthes qui nous mènent quelque part. Chez nous ?
Avec « GEOMETRIZM », Seize HappyWallMaker nous invite à pénétrer dans son univers.

Expo Seize “Geometrizm”
Exposition du 02/03/2011 au 16/03/2011
Ouverture du mardi au samedi de 14h à 19h
Vernissage jeudi 3 mars, 18:00
Galerie MATHGOTH
chez “In My Room” – 32, rue Rodier
Paris 75009

Comments Comments Off on Exposition Seize [GEOMETRIZM] du 02.03 au 16.03.2011

À travers une série d’installations étonnantes, l’artiste français Rero réinvente l’espace de la galerie Backslash et lui confère un air de rue, à l’image de ses interventions dans le paysage urbain. Tas de livres abîmés et abandonnés par terre, mur partiellement détruit ou encore panneau publicitaire dont l’ombre se reflète sur le sol…

Les insolences de l’artiste viennent se confronter à des toiles qui jouent sur le thème de la négation de l’image.

A mi-chemin entre street-art et art conceptuel, Rero a tout d’abord débuté dans la rue, à la recherche de lieux laissés à l’abandon où il pouvait poser son empreinte. L’extérieur a ensuite fait place au monde de l’intérieur et les toiles aux multiples matières, les résines ou encore les gaufrages sont venus enrichir son mode d’expression.Artiste pluridisciplinaire, Rero interroge les codes de la propriété intellectuelle, de l’image ou du langage informatique et les dénonce en les barrant d’un épais trait noir. Comme l’expliquait Jean-Michel Basquiat, « je raye les mots pour qu’on les voie davantage. Le fait qu’ils soient rayés donne envie de les lire ».

Négation, autocensure et détournement sont les maîtres-mots du travail de Rero.

A travers des formules barrées telles que Trade my mark, Error 404 ou This image is free copyright, l’artiste cherche à brouiller l’esprit du spectateur dont les pistes d’interprétations deviennent alors multiples. Chacun d’entre nous voit dans la négation de ces mots un double sens qui peut également devenir parfait contre-sens.

Vernissage le samedi 12 février 2011 de 12h à 21h
BACKSLASH Gallery
29 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris

Comments Comments Off on Expo Rero [Error 404] du 12 février – 12 mars 2011

Home Contact Vitostreet Contact About Gallery Tags Blogs Forum Wallpapers Links